Newsletter :

Plan d'actions 2013-2015

Plan d'actions 2013-2015

Le pôle métropolitain et ses partenaires ont mis en oeuvre un plan d’actions partagé visant à développer et promouvoir les filières alimentaires de proximité sur le Pays de Brest.

 

Ce plan d'actions vise à développer la vente directe (vente à la ferme, marchés, paniers...) ou via un intermédiaire (restaurant, artisan, commerce...) de produits issus de l'agriculture, de la pêche, de la filière algues et de l'aquaculture.

Il comporte trois volets complémentaires pour la période 2013-2015 :

  1. Observer et structurer les filières alimentaires de proximité
  2. Développer l’offre de produits bio/locaux en restauration collective
  3. Promouvoir les filières alimentaires de proximité

 

Ce projet est piloté par le pôle métropolitain du Pays de Brest, avec le soutien de la Région Bretagne, et en partenariat avec la Chambre d’agriculture, la Maison de la bio, la Chambre de métiers, la CCI Brest et le Parc naturel régional d’Armorique et les intercommunalités du Pays de Brest.

 

Des enjeux partagés

Ce plan d'actions est fondé sur des enjeux partagés par l'ensemble des partenaires :

  1. Accompagner les démarches collectives entre producteurs et intermédiaires
  2. Rapprocher l’offre et la demande de produits locaux
  3. Valoriser l’image de l’agriculture et des productions locales
  4. Favoriser le maintien des exploitations et l’installation de jeunes agriculteurs
  5. Développer les approvisionnements bio et locaux en restauration collective
  6. Pérenniser un outil d’abattage public multi-espèces

 

Contexte et environnement propices au rapprochement offre-demande

Avec son bassin de vie de plus de 400 000 habitants, le Pays de Brest est un territoire peuplé et dense qui offre des conditions favorables pour rapprocher l’offre et la demande de produits locaux en circuits courts et développer les filières alimentaires de proximité.
Pour une part croissante de producteurs, les circuits courts sont l’opportunité de mieux maîtriser la commercialisation de leurs productions et d’en conserver la valeur ajoutée, tout en retrouvant une relation directe avec leurs clients. Et pour les commerçants, restaurateurs et métiers de bouche, les circuits courts sont un vecteur de différenciation et une réponse adaptée à la demande de qualité, de traçabilité et de proximité exprimée par les consommateurs.